Il était une fois un EHPAD dont les salariés avaient besoin de retrouver du sens au travail…

Jeanne-Chantal Docquier, la directrice de l’EHPAD les Mimosas à Commequiers en Vendée (68 résidents, 45 ETP), a cherché comment aider ses équipes à retrouver du sens à leur travail.
Ils se sont tournés vers la philosophie de l’Humanitude qui apporte aussi 150 techniques de prendre soin pour faciliter l’accompagnement quotidien des résidents et donc la santé et la qualité de vie au travail (SQVT).

jeanne_chantal_docquier2Les formations ont commencé en novembre 2012. L’ensemble des salariés a été formé. 5 référents Humanitude ont mis en œuvre leurs mission de soutien, de compagnonnage.

Une information sur la philosophie de l’Humanitude a été faite aux familles, aux bénévoles, aux intervenants extérieurs.

Nécessaire en effet d’expliquer les 5 principes :

  • Zéro soins de force sans abondons de soin : possibles reports de soin, pas de contention
  • Respect de l’intimité, la singularité : respect du sommeil, pas de réveils d’une personne qui dort…
  • Vivre et mourir debout : verticaliser chaque personne au moins 20 minutes par jour
  • Ouverture sur l’extérieur : les familles, les bénévoles, les habitants
  • Lieu de vie-lieu d’envie : les petits déjeuners à la carte, « au chant du coq »

Evelyne Gaussen, présidente d’Asshumevie, présente le label en images

Le changement ne s’est pas fait sans douleur, souligne Jeanne-Chantal Docquier.
Il a été nécessaire pour chaque salarié de sortir de sa zone de confort, d’essayer, de chercher, de douter, d’échanger sur les pratiques professionnelles, de remporter des victoires, petites et grandes, pour pouvoir continuer encore et encore.
Accompagner les hommes vieux c’est d’abord écouter et entendre ce que ces hommes vieux ont à nous dire sur le comment ils souhaitent, ou pas d’ailleurs, qu’on les accompagne.
« Nous avons dû désapprendre pour réapprendre », insiste la directrice. « Comme un arbre qui perd ses feuilles à l’automne, nous avons dû nous défaire de certitudes, de nos préjugés, pour plus d’humilité et plus d’humanité. Nous avons dû apprendre à rêver d’autres possibles au travail ».

Mais au bout du chemin, il y a le bonheur.
Il y a la fierté d’exercer nos beaux et nobles métiers, le bonheur de donner et de recevoir, le bonheur de savoir pour qui et pourquoi on se lève le matin.
Et aussi le bonheur de lire la gratitude dans les yeux des résidents, des familles, des proches, quand la dignité d’être humain est préservée jusqu’au bout.

« Oui le bonheur existe en EHPAD, encore faut-il se donner les moyens de le créer ! » conclut Jeanne-Chantal Docquier.

Le mot de la directrice en images

Elle a tenu a remercier les résidents, les proches, les familles, les élus, le CCAS de Commequiers, les autorités de tutelle (ARS, Conseil Départemental), les bénévoles, présents au quotidien.
Et aussi les partenaires des Mimosas : les équipes des formations Humanitude, CHLVO, partenaire pour la Télémédecine, l’équipe mobile de soins palliatifs, la gériatrie, l’association JALMALV, l’HAD de Vendée, les consultants qualité des Mimosas, la pharmacie de Commequiers pour la PDA notamment, la FNADEPA Nationale et Régionale pour l’accompagnement des Directeurs, les écoles qui nous confient des stagiaires (lycées, MFR, IFAS, le CEAS, etc.), les médecins de Commequiers et du secteur, les kinésithérapeutes, les pédicures, les commerçants et artisans de Commequiers, les EHPAD avec lesquels est partagé un minibus adapté pour les résidents (ESCAPADE), les fournisseurs de matériel, de produits divers, etc.

L’équipe adresse une pensée pour Rosette MARESCOTTI et Yves GINESTE, les Christophe COLOMB de cette nouvelle terre qu’est la gérontologie. Merci à eux !

Chacun contribue à la qualité de l’accompagnement aux Mimosas et donc au label Humanitude.

Le mot du maire de Commequiers en images

Olivier Gigon analyse le papy boom

Comments are closed