Les résidents désorientés ferment leurs volets chaque soir. Comme à la maison !

Un nouveau Label Humanitude a été attribué à la Résidence Bouic Manoury à Fauville en Caux (Haute Normandie) après la visite des évaluateurs Asshumevie en Juin 2017.

residence_bouic_manoury_ehpad_labelSitué en Haute Normandie à 20 km de Fécamp, 60 Km de Rouen, la résidence Bouic-Manoury offre un large éventail de prestations pour satisfaire aux besoins de la population du canton depuis le domicile avec un service de soins infirmiers à domicile (SSIAD), une plateforme de répit pour les proches aidants, un accueil de jour Alzheimer, des hébergements temporaires, jusqu’au choix d’entrer dans la résidence.
L’établissement perpétue ses valeurs humanistes au travers de la philosophie de l’Humanitude
 et a formé son personnel à la Méthodologie de soin Gineste-Marescotti® depuis 2007.

Histoire

La résidence Bouic –Manoury était à l’origine un château, que Mme Marie-Anne Bouic née Manoury a légué en 1855 aux religieuses de l’ordre d’Hernemont. Elles venaient en aide aux personnes malades, puis aux blessés de guerre.
Des aménagements successifs ont permis de répondre aux besoins des personnes accueillies.
En 1983 l’hospice est devenu « maison de retraite publique » puis une importante restructuration en 2007 a permis l’extension de la capacité d’accueil à 100 places.

L’établissement est situé à proximité immédiate du centre-ville. Il présente les atouts d’une structure d’hébergement au cœur de la cité, bénéficiant ainsi de l’offre culturelle et associative proposée par la commune.

Démarche Humanitude

Depuis de nombreuses années, pas à pas, projet par projet, la mise en œuvre de la Philosophie et la méthodologie de soins Gineste Marescotti® a fait preuve de l’efficacité de l’Humanitude en faveur de la bientraitance à l’égard des résidents mais aussi des agents, des familles et de l’environnement.

En 2014 la directrice Mme Flutre-Midy a souhaité s’appuyer sur le Manuel d’évaluation du label Humanitude pour effectuer son évaluation interne.

Cette évaluation a permis de mesurer le chemin parcouru. Avant de partir en retraite la directrice a organisé la visite sur site en vue de l’attribution du Label Humanitude afin de valoriser le travail accompli mais aussi en gage de pérennisation de la démarche.

Un prendre soin « Comme à la maison »

Les nombreux projets construits par une équipe dynamique et respectueuse des personnes accueillies, ont permis transformer un lieu de soins en un vrai lieu de vie, convivial, chaleureux, une résidente nous dira « Ici, c’est comme à la maison »

Dans le secteur protégé, les logements des personnes ayant des troubles cognitifs ont tous une fenêtre avec volets. Les résidents les ferment eux même, avant de se mettre au lit. Le coucher se passe ainsi dans le calme et la sérénité, alors que ces personnes prises en soin sont atteintes de troubles cognitifs majeurs.

Dans la journée les résidents vont et viennent à leur guise et participent visiblement avec bonheur aux activités proposées. Un résident distribue la gazette interne. Une famille se réunit autour de son parent pour partager le repas dans un lieu mis à disposition.
Un couple s’étant formé au sein du secteur protégé, l’équipe pluridisciplinaire a accompagné les proches à accepter ce nouvel idylle au regard de la sérénité de ces deux résidents malgré leurs troubles cognitifs importants.

Vive les animaux

Un autre couple a pu entrer dans la résidence avec son chat. Une dame possède un couple de mandarins en liberté dans sa chambre. Enfin dans le secteur protégé, c’est un petit Yorkshire qui fait la joie des résidents.

Des professionnels impliqués et vigilants

Les personnels sont soucieux de la qualité des prestations offertes. L’encadrement s’est impliqué dans le suivi d’indicateurs chiffrés véritable baromètre de la qualité de vie offerte. L’accompagnement des pratiques quotidiennes fait l’objet d’une vigilance permanente car l’aventure ne s’arrête pas là.
Le label Humanitude est certes une récompense, mais il exige le maintien d’un niveau d’exigence car l’on sait combien l’équilibre est fragile. Le nouveau médecin coordinateur qui travaille aussi dans d’autres structures de soin, a expliqué aux évaluateurs Asshumevie que « l‘Humanitude avait changé son approche du soin ».

Comments are closed