Zoom sur l’Ehpad public Bouic-Manoury : 1er labellisé en Normandie

Le 26 janvier dernier, l’Ehpad public Bouic-Manoury à Fauville – Terre de Caux vivait une double célébration. Reconnaissance de prendre soin d’une part et de la mobilisation des équipes, avec le dévoilement de la plaque du Label Humanitude, reconnaissance de l’implication particulière de trois salariés, récipiendaires de la médaille du travail. L’Ehpad devient ainsi le premier établissement labellisé de Normandie.

Ehpad_public_Bouic_Manoury_Fauville« Je suis un maire content » a affirmé Jean-Marc Vasse, président du conseil d’administration. Il est fier du chemin parcouru depuis la construction de la structure à la vision d’une référence dans le prendre soin de qualité, debout jusqu’au bout, pour des résidents majoritairement originaires de la région.

L’équipe de direction a évolué depuis 1994 avec l’ouverture de services spécialisés pour les personnes désorientées notamment. Aux côtés de mesdames Schrub, directrice, et Thierry, infirmière coordonnatrice, les équipes se sont formées, entrainées, soutenues pour respecter les 5 principes du Label et ses 350 critères.

Le Pr Emmanuel Hirsch participe au comité d’éthique de la structure.

Un CPOM est en cours de négociation avec l’ARS et le département pour conserver les moyens de tenir le cap, insiste le maire.

Zoom sur le respect de l’intimité et de la singularité et la façon dont les équipes ont imaginé le respect du domicile des résidents désorientés.
Sanctuariser les portes d’entrée de la centaine de résidents en s’obligeant à toquer à leur porte et en attendant leur réponse, installer des boites aux lettres et trouver un facteur, proposer de personnaliser les intérieurs… mais comment installer un rituel du « chez soi » pour ces personnes désorientées ?

Les chambres/domicile sont dotés de volets qui sont ouverts ou refermés au gré de gré des moments de la journée, pour signifier que l’on va se coucher notamment.

Les animaux de compagnie sont acceptés (dont les mandarins d’une résidente en liberté dans son domicile).

Le maintien de la qualité de prendre soin, le suivi des plans d’accompagnement personnalisés, informatisés, demande des professionnels formés en nombre suffisant, accompagnés, soutenus.

Comments are closed